Changement des éléments d’une batterie de PC Portable Dell. Troisième partie.

Changement des éléments d’une batterie de PC Portable Dell. Troisième partie.

Avant de « remettre » la deuxième partie de la coque, je vérifie que le connecteur de la batterie tombe bien en face de celui du PC.

Tout est bon. On va pouvoir refermer la batterie.

Lors de la découpe de la coque de la batterie, le disque à tronçonner a créé un trait de coupe équivalent à son épaisseur. Environ deux à trois millimètres avec mon matériel. De ce fait, les deux parties de la coque ne jointent plus. J’ai une résine « plastique » que j’utilise lorsque je m’amuse à recycler d’anciens boitiers de PC et que je veux boucher un trou devenu inutile sur la façade. Cette résine devient très dure, se ponce facilement et avec un papier abrasif à grain fin on obtient un très bon rendu. Dans le cas présent la dureté de cette résine me semble un inconvénient pour le cas où je voudrais rouvrir cette batterie. Je vais donc utiliser de la colle thermofusible. Même une fois refroidie, cette colle garde une certaine souplesse et avec un bon cutter il est possible de la couper.

Le fini est moins élégant que si j’avais utilisé de la résine, voir encadré vert, mais cela suffit. Surtout qu’une fois la batterie installée cette partie est totalement cachée. Notez le petit bout de scotch de masquage pour éviter qu’une goutte de colle tombe sur le connecteur.

Il est temps de remettre la batterie dans le PC portable et de voir ce que cela donne. Je ne suis pas inquiet sauf sur un point. Mes éléments Li-Ion sont restés longtemps sur une étagère et j’aurais dû légèrement les recharger avant de les utiliser. En effet, quand des éléments sont totalement déchargés il arrive que certains circuits de charge considèrent ces éléments comme défectueux. C’est pour cela, entre autres, qu’il faut éviter les décharges profondes des batteries lithium ion.

Je branche le chargeur de mon Dell. Charge 3%. La batterie est bien reconnue et n’est pas considérée comme défectueuse. 🙂
Quelques minutes plus tard nous voici à 6% de charge. Tout va bien.

La première charge a demandé plus de temps que l’heure et quarante huit minutes indiquée au début de la charge. C’est logique, les circuits électroniques de charge, du moins ceux bien conçus, se recalibrent au fur et à mesure que les éléments constituants la batterie perdent de leur capacité. La batterie que j’ai démontée n’offrait guère plus qu’une demie heure d’autonomie à mon Dell alors qu’à l’origine c’était presque trois heures. Mais finalement, la batterie est chargée à 100%

Et voilà, 100% de charge.

Conclusion : Après quelques cycles cette batterie refaite m’offre environ deux heures et trente minutes d’autonomie. C’est très honnête. J’ai acheté mes éléments chez All-Batteries et j’ai utilisé ce type d’éléments. Pour environ soixante dix euros et deux heures de travail j’ai une batterie en parfaite santé. Certes, j’aurais pu trouver des batteries compatibles pour moins que ce prix mais je voulais absolument une batterie avec un circuit de contrôle de charge d’origine et chez Dell une batterie neuve est nettement plus coûteuse et de toute façon… n’est plus disponible pour mon PC. Bref, avec la contrainte que je m’imposais je n’avais pas le choix.

ATTENTION : Comme je l’ai écrit au début de la première partie de cet article, cette opération est à la portée de tout bricoleur électronicien méticuleux. Cependant, les batteries lithium ion sont des équipements sensibles qui peuvent vite devenir dangereux en cas de mauvaises manipulations. Les batteries lithium ion ne doivent en aucun cas être percées, jetées au feu, mises en court circuit ou surchargées. C’est d’ailleurs à cause de ce dernier point que je voulais une batterie avec un circuit de contrôle de charge d’origine et non pas un modèle « compatible » plus ou moins bien conçu. Bref, prudence quand on travaille avec des batteries lithium ion.

Le prochain article concernant l’électronique portera sur la réparation d’une étiqueteuse Zébra Z400M. Je rencontre très souvent ce type de matériel dans mon activité puisqu’une grande partie est consacrée à « Iparla », un ERP orienté agroalimentaire. J’ai eu la chance qu’un client me donne une Z400M qui partait à la benne et… je l’ai remise en route :-). Cela me simplifie la vie d’en avoir une au bureau.

Franck

Les commentaires sont fermés.